Lettre à mes surveillants

Chers surveillants,

Cette fois-ci vous êtes allés trop loin. Prism, Tempora et qui sait encore ce qui n’a pas été fuité. Si à travers vos robinets à contrôle on a pu empêcher 5, 50 ou 500 attentats ça m’est un ramage complètement indifférent au regard des mesures nécessitées par cet espionnage mondial. La liberté ne se compte pas en vies humaines.

Même en Allemagne les mots-clés sont filtrés, analysés, évalués depuis des années. 37 millions en 2010. Le nombre des appels écoutés et des géolocalisations par triangulation des téléphones a explosé. Du reste, ces outils sont loin d’être utilisés uniquement contre le terrorisme. Les luttes contre la drogue, les cambriolages ou les fraudes fiscales en bénéficient aussi. Voir les mensonges de l’anti-terrorisme.

Demandez vous s’il existe un contrôle quelconque. La commission parlementaire G10 ? Ils auraient sûrement beaucoup à vous raconter. À la NSU ça a aussi super bien marché. Les tribunaux. Une étude de l’institut Max-Planck montre que nos tribunaux sont tellement surchargés que la police finit par s’auto-délivrer ses autorisations. Seules 0,4% des demandes sont refusées.

Grâce à la loi sur l’aide au renseignement par les données provisionnelles votée il y a quelques semaines avec les voix de la CDU, de la CSU, de la FDP et de la SPD, presque 250 services de l’État ont un accès automatisé à nos mails et données téléphoniques. Il suffit de troubler l’ordre public pour que l’on puisse faire une recherche fouillée sur nous. Soyons clair : vous, autorités étatiques, vous pouvez faire et permettre ce que bon vous semble.

Vous pensez que vos intentions sont bonnes. Vous vous convainquez qu’il faut protéger le peuple de sa propre bêtise, que la sécurité a un prix. Vous nous aimez. Même si 100% de sécurité est impossible, vous investissez toujours plus d’argent, de personnel et de ressources parce que c’est comme ça que ça marche.

Cliquez ici sur l'image pour savoir combien de données les administrations ont déjà requises cette année.

Cliquez sur l’image pour savoir combien de données les administrations ont déjà requises cette année.

Le renversement de la charge de la preuve viole les fondamentaux de notre État de droit. Avec le nouveau «paquet»(-cadeau ?) anti-terrorisme vous avez démoralisé le peuple et lui avez peint des scénarios d’horreur pour que vos lois d’état de siège paraissent normales. L’esprit de la surveillance totale s’abat sur nous. Le malin génie est sorti de sa lampe et se refuse à y retourner.

Il nous reste l’espoir que l’on pourra juguler cette folie sécuritaire un de ces jours. La confiance dans notre démocratie et ses institutions doit être regagnée. Vous l’avez détruite avec vos délires de toute-puissance. Ça nécessitera une nouvelle génération de politiques. Une génération qui ne regarde plus le numérique comme un ennemi. Qui considère que la protection de la vie privée a autant de valeur dans l’analogique que le numérique.

Internet n’a jamais été un espace sans contrôle. C’est vous qui l’avez stigmatisé ainsi. Pour moi, vous êtes les vrais terroristes.

Dictature de la sécurité

En allemand sur l’affiche : dictature de la sécurité.

Avec mes humbles salutations,

Richard Gutjahr

PS: Afin que vous lisiez vraiment cette lettre, j’y ajoute les mots-clés suivants : pédonazi, nazi, musulman, USA, Ambassade, Consulat, Angleterre, Queen, Hollande, Bombe, Attentat, Explosif, TNT, Détonateur, Poison, Obama, Cameron, Merkel, Djihad, Guerre sainte, Dieu est grand, Allah u akbar.

À propos de Richard Gutjahr

Richard Gutjahr est journaliste. Il travaille pour la Bayerisches Fernsehen, l'ARD et modère la Rundschau-Nacht. Il a participé à l'initiative LobbyPlag et est reconnu pour sa connaissance de la politique d'Internet.

Commentaires !

Vous pouvez discuter en temps réel dans le webchat ou en pointant votre logiciel jabber sur polnetz@conference.sploing.be.

Vous pouvez aussi me contacter par mail à netz@sploing.be.

Mais surtout, contribuez !

Pourboire et parrainage

Pourboire

Sploing ! Bécassine wants your money

Bécassine vous propose de me donner quelques sous pour le temps et l'argent investi dans la rédaction de l'article que vous avez lu et la maintenance du blog aux adresses suivantes.

Pour chaque don je vous embrasse virtuellement et vous envoie un petit mot doux.

Si vous ne savez pas ce que sont des bitcoins, voici une foire aux questions et une présentation des logiciels disponibles.

Parrainage

Pour 0,02 BTC=1LTC=10000DOGE

Vous pouvez parrainer cet article ou un article déjà existant.

Pour 0,04BTC=2LTC=20000DOGE

Vous pouvez me demander de traduire un article dont vous serez automatiquement parrain. Envoyez-moi un mail à netz@sploing.be pour les détails.