De l’utilisation en interne de la démocratie liquide publique dans le Parti Pirate

Sur la liste des Pirates Européens aujourd’hui, ça discutait sec autour de l’utilisation/utilité de liquid feedback, un logiciel de démocratie liquide. Je dois dire que la démocratie liquide est ce qui me plaisait le plus dans le Piratenpartei allemand, et que de me retrouver, au sein du Parti Pirate français dans un système où il n’y a pas de démocratie liquide et permanente, non plus de démocratie directe, mais seulement une élection par an, ça ne m’a jamais enthousiasmé qu’à moitié. Un vote et basta pour la légitimité, c’est justement ce que je reproche à notre système politique trop souvent

Pour la démocratie liquide comme accélérateur de démocratie

Comme l’a dit Nicolas sur la liste nationale :

Il suffit qu’une dizaine de personnes aient eu le temps et les coudées franches pour agir, et c’est réglé. Nous, tout ce qu’on fait doit passer par 4 personnes qui ont plein d’autres trucs à faire, forcément, ça va moins vite.

Il parlait d’Aube dorée en Grèce. Bon, évidemment, ce ne sont pas ceux que nous voulons imiter au Parti Pirate. Mais le problème de la centralisation des décisions reste pour moi un souci majeur.

La démocratie liquide doit justement permettre d’améliorer l’absence de participation aux décisions des membres. Or, actuellement, dans notre parti, où la seule légitimité qui existe est plus ou moins celle de ceux qui font, mais surtout celle des élus, et ce à juste titre en l’absence de procédure de légitimation alternative, le résultat est que la démocratie liquide est inexistante au Parti Pirate.

Capture
d'écran de la dernière version du logiciel Liquid
Feedback Capture d’écran de la dernière version du logiciel Liquid Feedback. Cliquez sur l’image pour voir d’autres captures.

Un essai d’installation de Liquid Feedback a déjà eu lieu, grâce entre autres à Drenskin, mais pour les raisons données par crl, il n’a pas eu de succès.

C’est à mon avis un souci.

Démocratie liquide et engagement politique

La démocratie liquide est cette belle idée selon laquelle soit je vote en mon nom, soit je m’abstiens et soutiens alors la décision des autres quelle qu’elle soit, soit je délègue mon vote à quelqu’un d’autre à qui je fais confiance. Démocratie directe à tout instant, et représentative seulement lorsque je ne peux pas m’occuper de tout.

Comme je le répète sans cesse : les gens ne s’investissent pas ou peu s’ils ne pensent pas avoir la chance de faire avancer leurs idées ou leurs projets. Et dans un système représentatif amélioré comme le nôtre, mais pas liquide, le fait de ne pas pouvoir faire voter les membres à n’importe quel moment, avec valeur contraignante, pour que ceux-ci voient réellement si leurs idées sont retenues ou pas, et de devoir passer par les deux conseils pour faire adopter une idée au lieu de voter directement dessus, est un frein redoutable à la participation, ainsi qu’au règlement des conflits.

Trancher les conflits

Concernant le règlement des conflits : au Parti Pirate, on passe des heures à préparer des propositions pour la prochaine assemblée sans avoir la moindre idée du poids que les opinions des uns et des autres ont, et ça a comme résultat les torrents de mails ou de posts de forums plus ou moins bien argumentés où personne ne sait ce que pense le reste du groupe, et où, en l’absence d’opinion générale, certains défendent jusqu’au bout leur point de vue tandis que d’autres sont dégoutés. Il me semble que le plus souvent, un vote aurait suffi à départager les opinions, et permettrait de faire avancer le parti vers plus de consensus. Pour l’instant, les consensus ne sont possibles qu’une seule fois par an.

C’est dans cette optique que j’avais proposé d’utiliser un système à la LinuxFR où les commentaires et les posts des autres sont notés et hiérarchisés. Certes, ça ouvre la porte au moinssage sauvage, mais ça permet aussi de filtrer

les trolls. Le seul problème, c’est que dans LinuxFR, les votes ne sont pas publics, et qu’il n’y a pas d’identification stricte.

De la nécessité du vote public (au moins en interne) si électronique

À mon avis, si nous votons électroniquement, il faut que les votes soient publics. Le vote électronique et secret ne sera accepté par personne au Parti Pirate, moi en premier, pour cause de possibilité de fraude. Donc chacun devrait voter sous son nom/pseudonymement, avec un identifiant unique par adhérent. Des rapports que j’ai sur la liste des Pirates Européens, ça fonctionne à Berlin et en Italie, et sans doute ailleurs.

Les défenseurs de cette idée y verront une preuve de transparence. Les opposants y verront la porte ouverte aux menaces en tout genre sur les individus pour influencer leur vote. En l’occurrence, il me semble que les pressions sur les membres du Parti Pirate sont assez négligeables pour l’instant en France. En revanche, si chacun joue au député à l’intérieur d’un parti, chacun peut considérer qu’il est logique qu’il soit tenu pour responsable de son vote.

L’idée de base, réellement, est d’accélerer et de démocratiser les processus de décision à l’intérieur du Parti Pirate, qui ne réussit toujours pas à trouver de souffle malgré l’arrivée de nombreux nouveaux adhérents, de ce que je ressens. Et à mon sens principalement parce que ces nouveaux adhérents ne peuvent décider de rien : ils ne sont ni anciens et actifs depuis longtemps donc reconnus, ni élus. Or chacun devrait pouvoir proposer son propre texte à faire voter par tous quand il le veut. Sinon à quoi sert Internet ?

Commentaires !

Vous pouvez discuter en temps réel dans le webchat ou en pointant votre logiciel jabber sur polnetz@conference.sploing.be.

Vous pouvez aussi me contacter par mail à netz@sploing.be.

Mais surtout, contribuez !

Pourboire et parrainage

Pourboire

Sploing ! Bécassine wants your money

Bécassine vous propose de me donner quelques sous pour le temps et l'argent investi dans la rédaction de l'article que vous avez lu et la maintenance du blog aux adresses suivantes.

Pour chaque don je vous embrasse virtuellement et vous envoie un petit mot doux.

Si vous ne savez pas ce que sont des bitcoins, voici une foire aux questions et une présentation des logiciels disponibles.

Parrainage

Pour 0,02 BTC=1LTC=10000DOGE

Vous pouvez parrainer cet article ou un article déjà existant.

Pour 0,04BTC=2LTC=20000DOGE

Vous pouvez me demander de traduire un article dont vous serez automatiquement parrain. Envoyez-moi un mail à netz@sploing.be pour les détails.