Quelle est la place de la drogue dans la cité ?

Depuis plus de 40 ans, la politique française sur la drogue relève principalement de la prohibition, poursuivant ainsi le but irréaliste d’une société sans drogues. Or non seulement certains produits bien moins addictifs et dangereux pour la santé que l’alcool et le tabac restent interdits, mais certains produits pharmaceutiques autorisés rendent très vite dépendants. Les lois actuelles ne prennent pas assez en compte les risques d’addiction, ne prennent pas assez de mesures de protection de la jeunesse. Elles privilégient la répression, engorgent la police, les tribunaux et les hôpitaux, et coûtent des milliards par an au contribuable.

Réguler, aider, guider, mais pas pénaliser

Que les choses soient claires : en dépénalisant les drogues, il s’agit bien de promouvoir la lutte contre les drogues, mais de refuser la répression. Les distinctions entre les produits des lois actuelles ne sont pas scientifiquement tenables. Pragmatiquement, il faut réévaluer objectivement toutes les substances psychoactives en fonction de leurs risques sur la santé. Arrêter la criminalisation des consommateurs sert à arrêter le trafic illégal et à le remplacer par un trafic de drogues légal mais contrôlé, surveillé, et vu comme une étape vers la désintoxication dans le cas des drogues les plus dangereuses. Ce n’est qu’ainsi que l’hygiène et la santé des personnes dépendantes s’améliorera, de même que leurs chances de désintoxication.

La prévention doit être honnête et factuelle pour pouvoir convaincre durablement

La conception des réglementations nécessaires sur la drogue nécessite la participation de toutes les parties concernées pour arriver à des décisions non-idéologiques et pragmatiques. Les lois, décrets et les réglementations fiscales ne doivent servir qu’à protéger de dangers concrets, et non pas être basés sur des arguments purement idéologiques. Il faudra mettre clairement à disposition de chaque citoyen un accès non-censuré à toutes les informations disponibles sur la dangerosité de chaque drogue connue.

Protection des mineurs

K., RER E, Paris, Janvier 2011 K., RER E, Paris, Janvier 2011

Il me semble évident que les lois doivent servir à protéger les plus faibles, y compris les mineurs. Chacun doit se sentir responsable des informations sur les drogues qu’il délivre aux plus jeunes. Celles-ci doivent être le plus concrètes et factuelles possible.

Au lieu d’interdire directement les drogues, ce qui a parfois comme effet d’inciter à les consommer à cause du goût délicieux qu’a la bravade de l’interdit, il faut mettre en place des séances répétées d’information obligatoires dans les écoles et ouvrir des bureaux d’information sur la drogue dans les écoles. Si les mineurs sont responsabilisés et largement informés jeunes, ils lutteront plus facilement d’eux-même contre les incitations à la consommation.

Recherche et médecine

Les drogues ne sont pas toujours nuisibles. Certaines ont des effets très utiles pour aider les médecins. Malheureusement, la pénalisation idéologique de certaines drogues peut très bien bloquer les recherches dans ce domaine. D’où l’intérêt d’évaluer objectivement et pragmatiquement les effets des différentes drogues et d’encadrer leur usage plutôt que de le réprimer.

La répression ayant largement prouvé son échec pour lutter contre le trafic de drogue, il nous reste le chemin de la protection, de la prévention et de la responsabilisation.

Commentaires !

Vous pouvez discuter en temps réel dans le webchat ou en pointant votre logiciel jabber sur polnetz@conference.sploing.be.

Vous pouvez aussi me contacter par mail à netz@sploing.be.

Mais surtout, contribuez !

Pourboire et parrainage

Pourboire

Sploing ! Bécassine wants your money

Bécassine vous propose de me donner quelques sous pour le temps et l'argent investi dans la rédaction de l'article que vous avez lu et la maintenance du blog aux adresses suivantes.

Pour chaque don je vous embrasse virtuellement et vous envoie un petit mot doux.

Si vous ne savez pas ce que sont des bitcoins, voici une foire aux questions et une présentation des logiciels disponibles.

Parrainage

Pour 0,02 BTC=1LTC=10000DOGE

Vous pouvez parrainer cet article ou un article déjà existant.

Pour 0,04BTC=2LTC=20000DOGE

Vous pouvez me demander de traduire un article dont vous serez automatiquement parrain. Envoyez-moi un mail à netz@sploing.be pour les détails.