L’auto-amputation de l’ARD et de la ZDF est en bonne voie

Arrivée du modèle payant dans la presse en ligne allemande. Le 21 février 2012 se sont rencontrés des représentants de l’ARD et de la ZDF (chaînes de radio-télévision allemandes), nommément Monika Piel, la présidente de l’ARD, Markus Schächter, le directeur de la ZDF, ainsi qu’Ulrich Wilhel (BR) et Lutz Marmor. Ils ont discuté une nouvelle fois avec les représentants des éditeurs de presse pour circonscrire leur offre en ligne. D’après ce qui a été rapporté les uns devraient à l’avenir se concentrer sur l’audio et la vidéo tandis que les autres devraient se restreindre à l’écrit.

Tous les participants devaient être d’accord sur le fait qu’ils avaient du mal à reconnaître la différence entre des journaux imprimés et des journaux écrits en ligne. Stefan Niggemeier appelle l’ensemble «automutilation annonciatrice».

On se demande bien pourquoi l’ARD et la ZDF négocie un tel compromis avec les éditeurs de presse. Dans le différend à propos de la version tablette du tagesschau.de, contre laquelle plusieurs éditeurs ont déposé plainte, le tribunal avait invité les deux parties à discuter ensemble. Mais à présent les discussions ne tournent pas autour de la version tablette du Tagsesschau mais plutôt autour d’un jalonnage bien plus fondamental des frontières des services publics en ligne. Si encore l’ARD avait perdu son procès et donc avait un intérêt à essayer de s’adapter aux exigences des éditeurs papier…

L’association des journalistes allemands a expliqué en attendant ce qu’il pense de ces répartitions. Le réprésentant fédéral Michael Konken a déclaré :

«L’ARD et la ZDF devraient sacrifier déraisonnablement leurs propres journalistes, en devant alors leur formuler des exigences inadaptées à une activité journalistique».

2012 s’annonce comme l’année de l’introduction des modèles payants. Plusieurs maisons d’édition planifie de ne plus financer leur offre en ligne par de la pub mais essayent de trouver des lecteurs prêts à payer. Il leur est donc avantageux d’amputer les offres concurrentes à l’avance, même si les services publics doivent être mises sous pression avec des obligations de dépublication et de renoncement à des licences favorables aux consommateurs, ce qui confine au ridicule.

Commentaires !

Pour discuter de l'article et être tenu au courant de l'actualité du blog, vous pouvez vous inscrire à la liste de discussion du site par l'interface web ou par mail.

Vous pouvez aussi discuter en temps réel via Jabber dans le salon polnetz sur le serveur conference.sploing.be.

Vous pouvez enfin me contacter par mail à netz@sploing.be.

Mais surtout, contribuez !

Pourboire et parrainage

Pourboire

Sploing ! Bécassine wants your money

Bécassine vous propose de me donner quelques sous pour le temps et l'argent investi dans la rédaction de l'article que vous avez lu et la maintenance du blog aux adresses suivantes.

Pour chaque don je vous embrasse virtuellement et vous envoie un petit mot doux.

Si vous ne savez pas ce que sont des bitcoins, voici une foire aux questions et une présentation des logiciels disponibles.

Parrainage

Pour 0,02 BTC=1LTC=10000DOGE

Vous pouvez parrainer cet article ou un article déjà existant.

Pour 0,04BTC=2LTC=20000DOGE

Vous pouvez me demander de traduire un article dont vous serez automatiquement parrain. Envoyez-moi un mail à netz@sploing.be pour les détails.