Interview de Lola Voronina, coordinatrice au Parti pirate international, par le Parti pirate allemand

L’interview de Lola Voronina a été menée en anglais puis traduite en allemand par le Parti pirate allemand et publiée début janvier. Lola Voronina y présente rapidement son travail et insiste sur l’importance pour les autres partis pirates du Parti pirate allemand. L’actualité aidant, elle donne aussi son avis sur les derniers mouvements de protestation contre Poutine en Russie, son pays natal.

Cette interview donne un aperçu du travail de Lola, de ses projets et des ses impressions sur le parti pirate ici en Allemagne comme en Russie. Lola Voronina est la secrétaire générale de l’organisation internationale des pirates, le Parti pirate international (PPI). En tant que telle elle aide à la coordination des mouvements internationaux des partis pirates. Le rédacteur de la Flaschenpost1, Patrick Ratzmann, lui a posé quelques questions sur son activité de pirate, sur les pirates en Russie et sur son impression sur le congrès allemand auquel elle venait de participer.

Flaschenpost : Beaucoup de pirates t’ont vu à Offenbach lors d’un congrès national des pirates allemand, où tu as tenu un discours motivant sur le mouvement international des pirates. Quelles sont tes impressions sur le congrès et ses délibérations ?

Portrait de Lola Voronina. Photo sous CC-BY-SA-3.0
par
TobiasMEckerich

Lola Voronina: C’était un honneur pour moi d’être invitée comme oratrice à un événement aussi important que le congrès national du parti pirate allemand. Et bien sûr j’ai aimé les réactions chaleureuses du public. C’était fantastique d’être là et de voir ce gigantesque hall rempli de gens qui partageaient leurs idées. J’aimerais remercier les organisateurs, les coordinateurs internationaux du Parti Pirate (Gregory Engels et Thomas Gaul), ainsi que tous les pirates allemands ou étrangers. Les délibérations menées influenceront non seulement l’avenir du parti pirate allemand, mais aussi celui du mouvement mondial.

Flaschenpost : Comme secrétaire générale du PPI : Quelles décisions influenceront le mouvement mondial ?

Lola Voronina: Les «Partis pirates internationaux» sont d’abord un moyen de communication entre les différents partis pirates mondiaux. Les partis pirates échangent des idées, par exemple les partis pirates européens commencent à se préparer pour les élections au parlement européen de 2014. Ils ont déjà commencé à acter les principes généraux et mettent en commun leurs idées dans un programme du parti pirate européen pour développer ultérieurement une fraction pirate dans le parlement européen.

Le bureau du PPI ne cherche pas à tenir une position politique précise. Notre travail est beaucoup plus un travail d’organisation, de suivi des canaux de communication et d’aide à la fondation de nouveaux partis pirates. Les sujets principaux auxquels nous travaillons actuellement sont l’introduction d’une représentation officielle à Bruxelles et l’organisation de la prochaine Conférence du PPI qui aura lieu à Prague en avril 2012.

Flaschenpost : Tu travailles aussi beaucoup pour le Parti Pirate Russe. Malheureusement, les pirates russes doivent faire face à quelques difficultés. Quels sont les principaux problèmes ?

Lola Voronina : Notre principal problème est bien sûr de nous enregistrer comme parti. Il ne nous a pas été permis de nous enregistrer comme parti parce que la loi russe considère la piraterie comme une attaque de véhicules nautiques ou aériens et est donc vue comme criminelle. Nous avons donc informé le ministère de la justice de notre désir de fonder un parti “No-name”, ie sans nom, et celui-ci a été accepté. Mais nous nous appelons nous-mêmes pirates. Nos idées, fondamentaux et sites webs n’ont pas changé. Aujourd’hui, relativement à la situation révolutionnaire en Russie, le gouvernement a annoncé que le droit de vote allait être libéralisé, et nous existeront comme «Pirate party of Russia», ie parti pirate de Russie. Nous espérons ainsi être bientôt enregistré et prendre part aux élections régionales.

Flaschenpost: Depuis la dernière campagne législative pour la Dumma, il y a eu beaucoup de troubles. Donne nous ton impression sur les protestations en Russie.

Lola Voronina : La nation russe entière veut pour le moment des élections et résultats électoraux démocratiques et réguliers. Nous n’avons pas besoin d’une révolution. Le peuple ne va pas dans la rue parce qu’il n’aime pas le parti «Russie unie». Non. D’autres partis qui ont eu la possibilité de prendre part au vote ne sont pas meilleurs. Les gens battent le pavé parce qu’on leur a volé leur voix. Nous savons que nous ne sommes pas d’accord avec «Russie Unie», que nos amis non plus, et que des amis de nos amis ne le sont pas non plus. Un résultat pour Russie Unie qui suivrait les sondages lui accorderait 34%. Mais le résultat officiel a été de 50%. Beaucoup de triche a eu lieu, mais la commission électorale considère toujours les résultats valides. C’est ce pourquoi les gens protestent.

C’est une protestation pacifique. Les gens ne veulent pas voir couler le sang. Et ce pas seulement en Russie. Des gens sont descendus dans la rue dans le monde entier, à Moscou, Saint Saint-Pétersbourg, Berlin, Hambourg, Hanovre, Londres, Prague, Lyon, Oslo et Washington. Chacun a pris part à la campagne «Qui dessine la meilleure pancarte ?» : «Nous sommes 146%», «En Russie, c’est Poutine qui te choisit», «Put in trash» etc… C’était une manifestation de gens créatifs.

Flaschenpost: Beaucoup de gens ne sont pas d’accord avec la manière dont Poutine prend les protestations des partis d’opposition. Quelles sont vos principaux reproches ?

Lola Voronina : Il n’y a pas eu de dialogue avec les manifestants. Quelques centaines de manifestants ont été arrêtés lors des premières manifestations. Lors de la démonstration du 10 décembre personne n’a été arrêté, mais la liberté d’expression a été empêchée. Par exemple, les télévisions de l’opposition et leurs sites Internet ont été attaqués par DDoS et les connexions Internet autour de la place où la manifestation a eu lieu ont été coupées.

Finalement, Poutine a tenu une table ronde de questions-réponses avec des citoyens, dans laquelle il a affirmé que les manifestants étaient payés par le secrétariat aux affaires étrangères des États-Unis. Il a aussi dit que les bandes blanches sur les manteaux des manifestants lui faisaient pensé à des préservatifs. C’est pourquoi les gens sont retournés de nouveau dans la rue le soir de Noël.

Flaschenpost: De telles manifestations peuvent avoir beaucoup d’impact, nous avons vu ça pendant le printemps arabe. Quelles suites attends-tu pour les protestations en Russie ?

Lola Voronina : Malheureusement la loi électorale russe a été promulguée de telle manière que de nouvelles élections ne sont pas possibles. Tout ce que nous pouvons faire est montrer que nous sommes unis, que nous sommes la Nation, que nous les haïssons. Pour remercier Poutine d’avoir créé une Russie unie (si la vidéo n’apparaît pas, elle est sans doute bloquée dans votre pays. Utilisez Proxtube alors):

Flaschenpost: Un autre gros problème est que les médias semblent être très liés à Poutine et que les reportages ne semblent pas être neutres. Quels sont tes réflexions à propos de la liberté d’expression et de la presse ?

Lola Voronina: Il n’y a pas de liberté de la presse ou d’expression en Russie. Beaucoup de journalistes et de rédacteurs en chef ont perdu leur travail après avoir rapporté les protestations. Mais il y a beaucoup de blogs indépendants et libres sur l’internet russophone : Twitter, Facebook et Livejournal sont les nouveaux médias.

Flaschenpost: Que peuvent faire les pirates allemands pour aider le PPI et les pirates russes ?

Lola Voronina: Vous avez déjà fait beaucoup pour tout le mouvement des pirates ! Le travail politique qui est mené à l’intérieur du parti pirate allemand est un modèle pour les partis pirates moins avancés et leur sert à réaliser leurs propres buts politiques, comme par exemple avec des solutions logiciels d’E-démocracy. Votre succès à Berlin a profité aux pirates du monde entier. Vous réalisez un travail formidable et nous vous en remercions ! Continuez à montrer au reste du monde le succès de votre travail, de sorte que nous puissions marcher sur vos pas !

Flaschenpost: Tu as le mot de la fin. Que voudrais-tu dire aux pirates allemands ?

Lola Voronina: Une excellente nouvelle année, collègues pirates !


  1. bouteille à la mer, ie le journal du Parti Pirate allemand 

Commentaires !

Vous pouvez discuter en temps réel dans le webchat ou en pointant votre logiciel jabber sur polnetz@conference.sploing.be.

Vous pouvez aussi me contacter par mail à netz@sploing.be.

Mais surtout, contribuez !

Pourboire et parrainage

Pourboire

Sploing ! Bécassine wants your money

Bécassine vous propose de me donner quelques sous pour le temps et l'argent investi dans la rédaction de l'article que vous avez lu et la maintenance du blog aux adresses suivantes.

Pour chaque don je vous embrasse virtuellement et vous envoie un petit mot doux.

Si vous ne savez pas ce que sont des bitcoins, voici une foire aux questions et une présentation des logiciels disponibles.

Parrainage

Pour 0,02 BTC=1LTC=10000DOGE

Vous pouvez parrainer cet article ou un article déjà existant.

Pour 0,04BTC=2LTC=20000DOGE

Vous pouvez me demander de traduire un article dont vous serez automatiquement parrain. Envoyez-moi un mail à netz@sploing.be pour les détails.